PRÉSIDENTIELLE : Suite à des soupçons d’achat de voix via Mobile Money, le gouvernement diligente une enquête

Au Bénin, des cas de corruption et d’achat de voix auraient eu lieu lors du premier tour de l’élection présidentielle via le Mobile Money. Saisi de l’affaire, le gouvernement a décidé de procéder à des vérification au sein des sociétés par les lesquelles les transactions frauduleuses auraient été effectuées à savoir MTN et Moov.

Mobile-Regionale.info

Après le premier tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu le dimanche 6 mars, des soupçons d’achat de vote ont été évoqués. Selon l’agence ecofin, un communiqué a été transmis aux directeurs généraux de Moov et MTN en vue de la venue prochaine d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur les prétendus achats de voix via Mobile Money. Ladite commission sera composée d’un expert en télécommunications, d’un inspecteur des finances, du conseiller technique à l’économie numérique du président de la République, d’un officier de police judiciaire, d’un représentant de l’Autorité de régularisation des télécommunications, d’un représentant du ministre en charge des télécommunications. Dirigée par l’auditeur général, elle a commencée son travail depuis le 7 mars 2016.

Selon les informations parvenues au gouvernement, ces achats massifs de voix auraient eu lieu les 04 et 05 mars 2016, deux jours avant la tenue du premier tour du scrutin. Les résultats de la commission devraient être connus après 72H de travail.
Il faut préciser que si ces accusations sont avérés, il sera primordiale de prendre des mesures vigoureuses pour ne pas que cela entache le second tour des élections qui opposera Lionel Zinsou à Patrice Talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *