Procès du «braquage de la BCEAO» : 20 ans de prison réquis contre 3 ex-minitres de Gbagbo

Le procès « Ministère public contre Laurent Gbagbo et autres poursuivis pour « vol en réunion par effraction, destruction d’installation appartenant à autrui, détournement de deniers publics » s’est rouvert ce lundi 04 avril. Le procureur de la République a requis contre les quatre accusés, 20 ans d’ emprisonnement.

Gbagbo, Aké N’Gbo, Désiré Dallo et Koné Katinan pourraient être condamnés à 20 ans de prison et à une amende de 1 million de FCFA. C’est la peine requise par le procureur de la République contre ces proches de Laurent Gbagbo pour leur action sur la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et d’autres établissements financiers pendant la crise post électorale. Quant à Koné Katinan ,qui est en exil, un mandat d’arrêt international a été en plus émis à son encontre. En plus des anciens ministres de Laurent Gbagbo, contre sept autres huissiers, 5 ans de privation de liberté et plus de 500.000 FCFA chacun ont été requis.

Plusieurs autres plaidoiries ont été faites, notamment, celles des avocats de la partie civile qui ont réclamé la somme de 827, 858 380 milliards FCFA pour réparation de préjudices causés à l’État de Côte d’Ivoire. Quant à la Banque Nationale d’Investissement (BNI), constituée également en partie civile, elle exige 1, 134 229 075 milliards FCFA pour réparation de ses installations détruites. La société des Transports Abidjanais (SOTRA) qui a également subi des dégâts durant la crise post électorale, réclame en guise de réparation 2, 527 milliards FCFA.

Les avocats de la défense ont souhaité mieux préparer leur plaidoirie,au vu des nouvelles pièces versées au dossier. L’audience a été donc suspendue pour reprendre demain mardi 05 avril.

Une pensée sur “Procès du «braquage de la BCEAO» : 20 ans de prison réquis contre 3 ex-minitres de Gbagbo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *