Search
dimanche 18 février 2018
  • :
  • :
DOOGEE
Camon CM Full Ecran

Projet de nouvelle Constitution : Le conseil des ministres OK! Place à l’Assemblée nationale

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

L’avant projet de la nouvelle Constitution a été effectivement porté à examen en conseil des ministres ce 28 septembre 2016. D’ailleurs, au cours de ce rendez vous, le projet de la nouvelle Constitution ivoirienne a été adopté.

 

Il ne restera plus que l’Assemblée nationale pour valider le projet, avant soumission à référendum le 30 octobre prochain. A ce niveau, le Chef de l’Etat y est attendu le 05 octobre prochain, pour un discours solennel.

Même si le contenu du projet n’est pas encore connu de tous, le porte parole du gouvernement rassure que les textes visent à effacer les souvenirs d’une décennie de crise en Côte d’Ivoire.

« L’idée c’est vraiment d’effacer la page sombre de la décennie 2000-2010, d’effacer du souvenir des ivoiriens toutes ces crises, de mettre tout cela derrière nous et d’avoir un nouveau contrat social qui est plus engageant pour l’ensemble des ivoiriens et dans lequel chaque ivoirien se retrouve » indique Bruno Koné. Cet contrat, poursuit-il, est plus neutre dans sa présentation, qui est plus équilibré, qui est plus claire, qui est plus impersonnel et qui permet de ce fait de rassembler tous les ivoiriens.

Lire Aussi : Nouvelle Constitution : L’avant – projet comprend 184 articles

La Constitution… parle en!!!

Faudra attendre 2020 pour voir cette nouvelle Constitution rentrer en vigueur. Ce processus, qui rentre dans sa phase active a été annoncé depuis presqu’un an par le Chef de l’Etat.  L’objectif, étant de « doter notre pays d’une nouvelle Constitution, susceptible de lui garantir la paix et la stabilité (…) moderne, consensuelle, impersonnelle et à l’épreuve du temps ». 

Même si le contenu de la reforme est gardé secret, certains points en font un secret de polichinelle. Il s’agit en l’occurrence de l’article 35, celui établissant les conditions d’éligibilité à la magistrature suprême qui devrait être modifié, la limite d’âge ou encore les clauses de nationalité du candidat – « l’ivoirité »-, avec. 

« Nous devons revisiter la question de la nationalité […]. Nous devrons aussi voir quels sont les rôles de la Cour suprême et si nous devons avoir une commission électorale » avait déclaré le Chef de l’État.

Aussi, plusieurs nouveautés ont été annoncées dans la 3e république : La création d’une vice-présidence, d’un sénat… et sur la question d’un troisième mandat, Alassane Ouattara s’est voulu clair depuis le départ, il ne fera pas de troisième mandat. 

Lire Aussi : Nouvelle Constitution : Mamadou Touré déconstruit l’argumentation de l’opposition

« Le président Alassane Ouattara n’est pas Laurent Gbagbo qui dit quelque chose et pense autre chose. Sa conception de la politique n’est pas l’art de la roublardise (…) Il a dit qu’il ne fera pas un 3e mandat et il ne fera pas un 3e mandat », a déclaré Mamadou Touré,  conseiller du Président en charge de la Jeunesse et des sports, Mamadou Touré, lors d’une rencontre avec des jeunes militants du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel).

 



Web redacteur ; Journaliste Radio


One thought on “Projet de nouvelle Constitution : Le conseil des ministres OK! Place à l’Assemblée nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *