RD Congo : 49 blessés et 6 morts dans une répression armée

Le dimanche 21 Janvier 2018, les forces de l’ordre ont abattu six(6) personnes lors d’une manifestation des fidèles Catholiques en République Démocratique du Congo.
Le Cardinal Laurent Monsengwo a adressé un message, hier mardi, aux autorités congolaises relativement à ces actes de « barbarie ».

Le cardinal Laurent Monsengwo condamne ces actes_Regionale.info
                                                              Le cardinal Laurent Monsengwo condamne ces actes ©DR

C’est lors d’une manifestation, organisée par les laïcs Catholiques, que 6 personnes ont perdu la vie et 49 autres ont été blessées par les forces de l’ordre et de sécurité en République Démocratique du Congo.

Le cardinal Laurent Monsengwo, à travers un point de presse animé le mardi 23 Janvier, a condamné cette répression qui avait été interdite par les autorités : « Sommes-nous dans une prison à ciel ouvert ? Comment peut-on tuer des hommes, des femmes, des enfants, jeunes et vieux scandant des cantiques religieux, munis des bibles, chapelets, crucifix ? Que veut-on au juste ? Le pouvoir pour le pouvoir ou bien le pouvoir pour le développement intégral du peuple, dans la paix, dans la justice et la vérité ? Nous voulons que règne la force de la loi et non la loi de la force », a déclaré le Cardinal Monsengwo.

Le cardinal a indiqué que certains prêtres et religieux ont été arrêtés, et plusieurs bien ont été emportés par les forces de l’ordre.
Suite à ces événements,  le secrétaire Général de L’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a demandé aux autorités de faire des enquêtes crédibles afin que les responsabilités soit situées. A sa suite, la France, à travers un communiqué du ministère des affaires étrangères, a accusé les forces de l’ordre d’être à l’origine de ces actes.

Le pape François a, pour sa part, appelé tous les chrétiens à prier pour la RDC.

Notons que le refus de Joseph Kabila de quitter le pouvoir en 2016 a occasionné une kyrielle de manifestations en RD Congo. Ce pays, dont le climat politique est jugé instable, a été le théâtre de plusieurs affrontements, dans les années 90, qui ont entraîné la mort, la désolation, et de nombreux déplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *