Search
mercredi 13 décembre 2017
  • :
  • :

RECONCILIATION : Alpha Blondy préconise « une amnistie générale » et la libération des prisonniers politiques

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Alpha Blondy, a appelé à « une amnistie générale » et à la libération de tous les prisonniers politiques. C’est selon lui, la condition essentielle pour que la Côte d’Ivoire puisse accéder à une réconciliation véritable.

Dans un entretien accordé à l’AFP, la Star du Reggae est revenue sur la situation sociale qui prévaut en Côte d’Ivoire.

Pas d’amnistie, pas de réconciliation ! 

Pour Alpha Blondy, la réconciliation ne peut être effective qu’à travers « une amnistie générale qui serait un acte politique courageux ». Car, les ivoiriens sont comme traumatisés par la peur de la guerre qu’ils ont déjà vécue. Cette peur est la raison pour laquelle « on a du mal à poser des actions politiques courageuses », a-t-il ajouté.

                     Selon Alpha Blondy, Alassane Ouattata est aussi un « traumatisé » / ©

La célébrité Ivoirienne a profité de cette occasion pour demander la libération de l’ex-première dame Ivoirienne, Simone Gbagbo, ainsi que celle de tous les prisonniers politiques. Il estime par ailleurs que, les politiciens devraient encourager le Président Alassane Ouattara, qui est lui aussi, un « traumatisé » à poser cet acte :

« Encouragez M. Ouattara qui lui aussi est parmi les traumatisés afin que la Côte d’Ivoire retire sa plainte contre M. Gbagbo et Blé Goudé. Car à la CPI c’est le procès de la Côte d’Ivoire, de la famille politique ivoirienne qui va mal et non celui de Gbagbo et Goudé ».

Lire aussi : Pour Gnamien Konan, « la réconciliation des Ivoiriens passe par la libération de Laurent Gbagbo »

L’intérêt de la nation avant les intérêts personnels

A l’endroit des politiciens, Alpha Blondy n’est pas allé de main morte, et les a invité à penser au fait que la détention des deux Ivoiriens à la Haye est une honte, et que cela est la démonstration de « la médiocrité des politiciens ivoiriens ».
Alpha a aussi exprimé son inquiétude quant à l’avenir du pays si la situation des détenus politiques reste telle qu’elle est :

« Ça suffit largement ! C’est un impératif parce que si M. Ouattara achève son mandat et laisse la situation en état, ce qui vient alors fait peur ».

Le conflit qui existerait entre Guillaume Soro, le président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire et Ahmed Bakayoko, Ministre de l’intérieur n’a pas non plus été épargné. Tous les deux « nourrissent selon les médias, des ambitions présidentielles [ ] C’est indécent de se livrer à des querelles de succession quand celui à qui on veut succéder est vivant », a-t-il regretté.

Lire aussi : CPI : Alpha Condé plaide pour une libération conditionnelle de Laurent Gbagbo

Par ailleurs, il a aussi attiré l’attention des deux figures du gouvernement sur l’attitude qu’il est préférable d’avoir pour la bonne gouvernance d’une nation :

« Ça suffit vos querelles d‘étudiants, vous êtes appelés à gérer ce pays, et ce n’est pas en vous comportant en irresponsables que vous allez y arriver! On ne confie pas un bœuf à celui qui n’a pas pu sauver un œuf. Il y a 25 millions d‘âmes qui dépendent de vos querelles idiotes ».




One thought on “RECONCILIATION : Alpha Blondy préconise « une amnistie générale » et la libération des prisonniers politiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.