Révision constitutionnelle : Le Chef de l’État en quête d’un consensus

Faire en sorte que la nouvelle constitution en perspective soit la plus consensuelle possible. C’est bien l’objectif du Chef de l’État, Alassane Ouattara, en initiant des consultations avec l’ensemble des forces vives de la nation. Ce mardi 07 juin 2016, le Président de la République a reçu les partis politiques.

 

Rencontre du PR avec les partis politiques
Rencontre du PR avec les partis politiques – Regionale.info

Aux partis politiques, membre du Cadre Permanent de Dialogue (CPD), Alassane Ouattara a tenu à partager ses réflexions dit-il, sur la nécessité de la mise en place de la constitution de la troisième République.

« Ces réflexions datent de bien longtemps puisque je me souviens que lors de la précampagne et même de la campagne de l’élection présidentielle, j’ai indiqué que si j’étais élu, je proposerais la mise en place d’une nouvelle Constitution » a-t-il indiqué.

Il s’agit donc à travers cette rencontre, de prendre les avis des partis politiques, histoire de rendre plus riches les réflexions. Au chef de l’Etat de rassurer, que leurs avis seront pris en compte.

« Les observations seront reversées au comité d’experts qui nous fera une proposition de texte. C’est ce texte qui sera examiné d’abord par le conseil de gouvernement présidé par le premier ministre (…) pour nous faire des propositions en conseil des ministres et un texte qui peut être adopté et transmis à l’Assemblée nationale », informe t-il.

Ce fut l’occasion pour les partis politiques de donner ouvertement leur avis sur ce projet de révision constitutionnelle, dont la date proposée pour la tenue du référendum est octobre 2016. Il ressort, aux dires d’Affi N’guessan, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), que les partis politiques ont marqué leur désaccord quant à la procédure d’élaboration de la constitution.

« Ils ont marqué en quelque sorte leur désaccord sur la démarche que le chef de l’État entend suivre pour que nous puissions arriver à l’adoption d’une nouvelle Constitution » a-t-il dit. « C’est mal parti, si nous ne changeons pas de fusil d’épaule, si nous ne révisons pas la démarche, je crains fort que nous allions à l’élaboration d’une constitution qui ne rassemblerait pas le consensus recherché » a par la suite prévenu le président du FPI.

Rappelons que c’est le 31 mai dernier qu’une équipe d’experts en droit, dirigée par le professeur agrégé de droit constitutionnel, Ouraga Obou, a été mise sur pied. Elle aura pour mission de mener la réflexion sur la révision constitutionnelle.

3 réponses sur “Révision constitutionnelle : Le Chef de l’État en quête d’un consensus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *