fbpx

Réforme hospitalière / Aka Aouélé : « Les structures de santé publiques ne sont pas privatisées »

L’avant-projet de loi portant réforme hospitalière adopté le mercredi dernier en Conseil des ministres, vise à une meilleure gestion des Chu, Chr et des hôpitaux généraux.

                                              Les Chu ne sont pas privatisés ©/ DR

« En devenant des Établissements Publics Hospitaliers (Eph), mesure vise à une gestion administrative et financière plus autonome des structures de santé » explique le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé.

En réalité, l’adoption de ce projet de loi vient mettre fin à une lourdeur dans la gestion des structures de santé. Une insuffisance dans les prestations de soins.

« Il n’est nullement question de privatisation des structures de santé publiques. Mais d’un nouveau mode de gestion pour se conformer aux normes pour une offre de soins de qualité », a rassuré le ministre.

L’Eph, est une personne morale de droit public disposant de l’autonomie administrative et financière dont la vocation est sociale.

Cette nouvelle organisation financière et comptable garantit une fiabilité des opérations économiques et la gestion optimale du patrimoine.

Mais, dès son annonce, des rumeurs ont laissé croire que l’État se retirait de la gestion des Etablissements sanitaires au profit du privé. « Non, les chu ne seront pas privés », précision de taille faite par le ministre de tutelle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *