TRAFIC D’ENFANTS : Six enfants d’origine togolaise interceptés par les services de sécurité ivoiriens

Les services de sécurité ivoiriens ont intercepté six enfants d’origine togolaise convoyés en Côte d’Ivoire pour des travaux dans des champs agricoles. Cette annonce a été faite par la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, Euphrasie Yao.

Le gouvernement ivoirien qui a entrepris des réformes pour la lutte contre le travail forcé des enfants dans les champs cacaoyères, vient, une fois de plus, de donner un signal fort. En effet, le 21 juin dernier, au poste-frontière de Noé (en provenance du Ghana voisin), ces six enfants ont été interceptés grâce à la coopération entre  les forces de sécurité ivoiriennes et togolaises. Ces enfants retrouveront dans les jours à venir leurs familles d’origine.

Enfant interceptés en provenance du Burkina Faso en Côte d'Ivoire @Copyright : DR
Enfants interceptés en Côte d’Ivoire @Copyright : DR

Lors de la visite de la ministre Euphrasie Yao, les enfants ont été pris en charge au centre d’accueil Padré Pio de Bonoua, ville située à  une trentaine de kilomètres de la capitale économique ivoirienne.

Cette nouvelle opération des services de sécurité ivoiriens, engagés dans la lutte contre le trafic des enfants en Côte d’Ivoire, fait suite à de nombreuses plaintes déposées par certaines organisations internationales à l’endroit des autorités ivoiriennes. L’on se souvient que ces plaintes avaient porté atteinte à la production du cacao ivoirien à tel enseigne que cela a entraîné un boycott de la production ivoirienne. 

LIRE AUSSI : OIT : Un accord de signature pour la lutte contre le travail des enfants en Côte d’Ivoire

La bonne nouvelle de cette arrestation a été la mise aux arrêts des convoyeurs pour 12 mois de prison assorti d’une amende de 100. 000 F CFA. Toutefois, il faut redoubler d’efforts pour réduire progressivement le travail des enfants en Côte d’Ivoire d’ici 2025, dans le cadre de la cible 8.7 des objectifs de développement durable et pour créer une alliance mondiale contre ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *