fbpx

La fusillade d’Orlando perpétrée par Omar Mateen livre ses premiers secrets !

Samedi 06

50 morts et 53 blessés, la tuerie d’Orlando devient avec ce lourd bilan, la pire fusillade des États-Unis. L’homme derrière cette tuerie de masse a été identifié par les autorités en la personne d’Omar Mateen, un américain d’origine afghane âgé de 29 ans.

Une attaque des plus meurtrières

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12, un homme fait irruption dans un club gay, à Orlando, en Floride. Profitant de la forte sonorisation qui a contribué à atténuer les détonations, l’homme a ouvert le feu sur les personnes tassées dans le bar. Comme le stipule le témoignage du père d’une victime : « Il passait devant chaque personne au sol et lui tirait dessus, pour être sûr qu’elle était morte », a-t-il précisé. Armé d’un fusil d’assaut, d’une arme de poing et de plusieurs munitions, l’homme a continué sa sale besogne qui s’est ensuite transformée en prise d’otage.
S’en suivront des échanges de tirs avec la police durant lesquels Omar Mateen réussi à se retrancher dans un bâtiment. Ce n’est que 3 heures plus tard qu’il sera abattu par une équipe du SWAT.

Omar Mateen-Regionale.info

                                            Omar Mateen, le « tireur d’orlando » / CREDIT : DR

Omar Mateen, un personnage connu du FBI

Présenté par ses voisins comme un citoyen ordinaire, la description que Sitora Yusufiy, son ex-femme – leur union n’ayant duré que quelques mois – fait de lui contraste avec l’image d’homme paisible qu’il laissait voir. Ainsi, interrogée par le «Washington Post», elle le décrit comme un homme instable et violent «Il n’était pas stable. Il me frappait. Il pouvait rentrer à la maison et me taper parce que la lessive n’était pas terminée ou des choses de ce genre», a-t-elle laissé entendre.
Selon le FBI, cette attaque était bien organisée. Omar Mateen, du fait de son métier d’agent de sécurité, possédait un permis de port d’arme. C’est donc très méthodiquement qu’il a opéré, comme l’ont précisé certains survivants.

Tuerie-d'orlando-regionale.info

                                               Une vue de la scène de fusillade/ CREDIT : DR

Selon Ronald Hopper, agent spécial du FBI, l’individu avait déjà été interrogé par le bureau fédéral qui le soupçonnait d’être en contact avec des organisations terroristes :

«Le FBI a eu connaissance de son existence quand il a fait des remarques à ses collègues laissant penser à d’éventuels liens avec des terroristes Au final, nous n’avons pas été en mesure de vérifier la substance de ses commentaires et l’enquête a été close».

Un détail…puis un déclic

Mir Mateen, le père d’Omar Mateen a laissé entendre que son fils était rentré dans une colère noire après avoir aperçu deux hommes s’embrasser, lors d’un voyage à Miami. Ce serait ce détail qui est à la base de son attaque meurtrière. «Nous voulons simplement dire que nous sommes désolés pour tout ça. Nous n’étions au courant d’aucune action qu’il allait prendre. Nous sommes tout autant choqués que le reste du pays», a précisé Mir Mateen.

Avant son assaut, le jeune homme de 29 ans aurait passé un coup de fil aux secours, le 911, annonçant qu’il prêtait allégeance à l’Etat Islamique (E.I). L’agence de presse de ladite organisation, Amaq, affirmera plus tard qu’il était « un combattant de l’E.I ».

Hommage-victimes-orlando-regionale.info

                               De nombreux hommages ont été rendus aux victimes / CREDIT : DR

Cette fusillade, la pire des Etats-Unis, a suscité une vague d’émotion à travers le monde entier. Le pape François, la Reine d’Angleterre, François Hollande, Barack Obama etc ont tous exprimé leur soutien à l’endroit de la communauté LGBP (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) face à cette tragédie qu’elle traverse.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *