fbpx
Search
samedi 16 février 2019
  • :
  • :

Une deuxième lycéenne de Chibok retrouvée

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La libération des 219 lycéennes de Chibok, kidnappées en avril 2014, se fait au compte-gouttes. Après avoir retrouvé Amina Ali, il y a quelques jours, l’armée nigériane annonce, le jeudi 19 mai, la libération d’une deuxième fille.

La fille en question, selon l’armée nigériane, était parmi 97 femmes et enfants libérés après une opération menée par les forces de l’ordre dans le nord-est du Nigéria. Serah Luka, c’est son nom, portait « le numéro 157 dans la liste des filles enlevées » informe le porte-parole de l’armée nigériane, le colonel Sani Usman. Lequel donne d’ailleurs plus de précision sur son identité. En effet, la jeune fille est originaire de Madagali, dans l’État voisin d’Adamawa. « On pense qu’il s’agit de la fille du pasteur Luka », précise t -il.

Lire Aussi : BOKO HARAM : L’une des 218 jeunes filles enlevées à Chibok retrouvée saine et sauve

Le Colonel Usman a par ailleurs indiqué que la rescapée « recevait des soins médicaux dans une caserne de Biu, dans l’État de Borno ».

Quant à Amina Ali, la première rescapée découverte le mardi 17 mai 2016, elle a rencontré, ce jeudi 19 mai, le Président nigérian, Mahammadu Buhari , en compagnie de sa mère. Le chef de l’État s’est voulu rassurant quant aux efforts mis en œuvre pour la libération des filles. Il rassure donc que son gouvernement ferait « tout ce qu’il peut pour sauver d’autres jeunes filles de Chibok ».

Amina Ali, première fille de chibok retrouvée

Amina Ali, première fille de chibok retrouvée

 Le sauvetage d’Amina nous donne de nouveaux espoirs, et nous offre une opportunité unique en termes d’informations vitales , a-t-il poursuivi.

Le 14 avril 2014, l’enlèvement au Nigéria de 276 jeunes filles du lycée Chibok par la secte islamiste Boko Haram avait ému le monde entier. Cinquante-sept d’entre elles avaient réussi à s’échapper dans les heures suivant leur rapt.



Web redacteur ; Journaliste Radio


One thought on “Une deuxième lycéenne de Chibok retrouvée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *