fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Vers une labellisation de l’« Attiéké »

Samedi 06

Faire de l’attiéké une marque déposée made in Côte d’Ivoire, c’est l’objectif du gouvernement ivoirien en adoptant en conseil des ministres du mercredi 03 mars, une communication relative à la protection juridique de l’appellation « Attiéké ».

L’attieké, semoule de manioc, figure parmi les principaux mets des Ivoiriens. Cette denrée, produite et commercialisée en masse en Côte d’Ivoire tend à atteindre d’autre pays qui le commercialise sous ce même nom. C’est donc fort de ce constat, que l’État à décidé d’entreprendre des actions juridiques pour la protection de l’attiéké.

Attiéké

« Le Conseil a instruit le ministre de l’Industrie et des Mines et l’ensemble des ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection juridique internationale de l’appellation “Attiéké”, a annoncé le porte-parole du gouvernement, qui précise que » cette décision s’explique par le fait qu’en raison de sa notoriété, la production de cette denrée tant à se développer de façon importante hors de la Côte d’Ivoire et tend à être commercialisé sous la même appellation par des pays qui utilisent une partie seulement du processus de mise en œuvre en Côte ivoire ».

Véritable activité économique, l’attiéké est une spécialité culinaire de certains peuples lagunaires (Ebrié, Adjoukrou, Alladian,Abidji, Avikam, Attié, Ahizi) du sud de la Côte d’Ivoire. L’on en dénombre trois variétés que sont : l’abodjama, l’attiéké petit grain et l’attiéké de garba.

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *