fbpx

Vice-présidence, Sénat… Ouattara présente l’avant-projet de la nouvelle Constitution devant les parlementaires

Samedi 06

Ce mercredi 5 octobre, s’est ouverte la deuxième session ordinaire de l’année 2016 de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, le Chef de l’État Alassane Ouattara y a participé pour présenter officiellement l’avant-projet de la nouvelle Constitution devant les parlementaires.

D’entrée de jeu, le Président de l’Assemblée Nationale, Soro Kigbafori Guillaume, a tenu un discours sur fond de remerciement au chef de l’État. Alassane Ouattara s’est exprimé à sa suite, tout en revenant essentiellement sur les grands points qui constituent l’avant-projet de la nouvelle constitution : « Au niveau institutionnel, cet avant-projet de constitution reprend intégralement les conditions d’éligibilité à la présidence de la république, tel que prévu en 2003 par l’ensemble des acteurs lors de la table ronde de Lynas-Marcoussis »; non pas sans avoir expliqué que « doter la Cote d’ivoire d’une nouvelle constitution » est pour lui un engagement.

Guillaume Soro , Président de l'assemblée nationale ivoirienne

  Guillaume Soro , Président de l’assemblée nationale ivoirienne /  © DR 

La création du poste de vice-président est certainement l’un des points qui a suscité de nombreux questionnements au sein de l’opinion publique. Le Président Alassane Ouattara a tenté d’en expliquer le bien-fondé et les conditions de son éligibilité :

« L’avant-projet prévoit la création d’un poste de vice-président élu au suffrage universel direct, en même temps que le président de la république, et soumis aux mêmes conditions d’éligibilité ».

Ce dernier suppléera le président de la République, lorsque ce dernier sera hors du territoire, et garantira la continuité de la souveraineté de l’État. « Les mandats du Président et du vice-Président sont de 5 ans renouvelables une seule fois » a ajouté Alassane Ouattara.

Lire aussi : Projet de nouvelle Constitution : Le conseil des ministres OK! Place à l’Assemblée Nationale

Une autre réforme institutionnelle, c’est celle de la création d’un Sénat. En effet, selon les nouvelles dispositions de la nouvelle constitution, le parlement ivoirien sera composé de deux chambres : l’Assemblée Nationale et le Sénat. Toujours est-il que la primauté reviendra au parlement, et le sénat représentera les collectivités territoriales décentralisées et la diaspora ivoirienne.

Alassane Ouattara, président de la République

 Alassane Ouattara, président de la République / © DR

Au plan judiciaire, l’avant-projet prévoit que le président du conseil supérieur de la magistrature soit nommé parmi les hauts magistrats. De plus, la Cour Suprême et la Cour des Comptes sont désormais deux juridictions distinctes.

Pour rappel, l’avant-projet de la nouvelle Constitution a été porté à examen en conseil des ministres, puis adopté le 28 septembre 2016. S’il est adopté par les parlementaires, il sera soumis à un référendum national à l’issu duquel, en cas de « OUI », il faudra attendre 2020 pour voir cette nouvelle Constitution rentrer en vigueur.

Ci dessous l’intégralité du discours du Président Alassane Ouattara devant les parlementaires 

Advertise – Regionale.info



One thought on “Vice-présidence, Sénat… Ouattara présente l’avant-projet de la nouvelle Constitution devant les parlementaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *