fbpx

Violences contre la CIE et à l’Université : Le Président appelle au civisme et à la responsabilité 

Samedi 06

Le traditionnel discours prononcé à l’occasion de la fête nationale a été l’occasion pour le Chef de l’État d’établir le diagnostic du pays et de recadrer les choses. Revenant sur les récentes violences qui ont secouées certaines villes de l’intérieur et le campus de l’Université Félix Houphouët Boigny, Alassane Ouattara a appelé les Ivoiriens à la responsabilité.

A cet stade des festivités d’indépendance, le 56e anniversaire, selon le Président de la République « est l’occasion de se rappeler des choses essentielles pour la consolidation du pacte social qui existe entre tous les ivoiriens ». Un pacte social qui a été mis en branle il y’a quelques jours à travers des manifestations de protestation contre la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) dans certaines villes du pays qui ont conduit à la destruction de plusieurs locaux de la CIE et ceux de certaines administrations publiques et privées. 

« Ces événements nous interpellent et rappellent deux valeurs essentielles qu’il nous faut cultiver davantage : il s’agit des notions de civisme et de responsabilité » ,

fait remarquer M Ouattara, qui souligne par ailleurs que ces dégâts fragilisent encore plus la reconstruction déjà entamée.

« Dans un pays en reconstruction comme le nôtre, casser, incendier ou piller fragilise la stabilité que nous recherchons tous ; cela crispe la situation sociale, replonge nos infrastructures dans une situation précaire, et, malheureusement, freine l’élan économique de notre cher pays »,

Violences

illustre t-il, avant d’annoncer un audit des facturations de la CIE afin de veiller sur la bonne application des instructions le 1er mai dernier.

Lire Aussi : Manifestations contre la CIE /bilan provisoire : 1 mort, 12 blessés et 42 interpellations

Un accord par ailleurs a été trouvé entre la compagnie et les consommateurs qui consiste à échéancier sur un an le paiement des factures à l’origine de contestations. 

« J’encourage donc vivement toutes les parties à poursuivre les négociations », appelle le Chef de l’État.

Les violences qui ont eu lieu également à l’Université Félix Houphouët Boigny  aussi attiré l’attention d’Alassane Ouattara. Le 18 juillet dernier une manifestation des étudiants qui revendiquaient entre autres de meilleures conditions d’Etude, a tournée à  l’affrontement entre ces derniers et la police nationale.

« l’Etat de Côte d’Ivoire a consenti d’importants efforts financiers pour le développement et la modernisation de notre système d’enseignement supérieur public, que ce soit en termes d’infrastructures, d’équipements, de matériels pédagogiques, de prise en charge de la recherche ou d’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants et du personnel »

rappelle le Président de la République, qui souligne par ailleurs que beaucoup restent encore à faire.

« Même si des préoccupations demeurent, elles ne sauraient justifier les actes de violences sur les campus »

Face à cette situation, plusieurs décisions ont été prises. Il s’agit notamment de la nomination du Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB), en la personne du Pr Abou Karamoko et d’une directrice générale du Centre des Œuvres Universitaires (CROU).

Lire Aussi : Violences à l’Université : Fin des activités syndicales et maintien des forces de l’ordre sur le campus

« D’importants efforts seront consentis, à nouveau, pour la poursuite de l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants et des enseignants », rassure t- il.

 

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


One thought on “Violences contre la CIE et à l’Université : Le Président appelle au civisme et à la responsabilité 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *