Search
jeudi 14 décembre 2017
  • :
  • :

Voie ferrée Abidjan – Ouaga : Bolloré va financer les travaux de rénovation estimés à 260 milliards F CFA

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les travaux de rénovation de la voie ferrée Abidjan-Ouagadougou vont bientôt démarrer. Estimés à 260 milliards de francs CFA, ces travaux qui avaient été annoncés à plusieurs reprises ont finalement été officiellement lancés le lundi 4 décembre.

La voie ferrée Abidjan-Ouagadougou commence à souffrir de ses longues années de service. Le lundi 4 décembre, les travaux de rénovation de cet axe important pour le transport des biens et des marchandises entre la Côte d’Ivoire et le Burkina. Ces travaux permettront la modernisation des ouvrages d’art et des ouvrages hydrauliques, la restauration des gares, des ateliers, mais aussi le renouvellement de la structure ferroviaire. La première phase des travaux qui durera jusqu’en 2021 concernera 853 kilomètres de voie et 31 gares.

       Il faut préciser que la compagnie Sitarail est détenue à 67% par le français Bolloré / © DR

Le ministre Ivoirien des transports, Amadou Koné, présent à la cérémonie, a tenu à préciser comment ces travaux seront financés :

« Les investissements de ces travaux d’un montant global de 396 millions d’euros, soit 260 milliards de francs CFA relèvent de la responsabilité du concessionnaire qui est désormais le groupe Bolloré » a-t-il déclaré.

Du fait de la vétusté des installations, le trafic était considérablement réduit sur cet axe. Les travaux de rénovation permettront de faire grimper les chiffres, et de développer les échanges commerciaux :

« A l’issue des travaux, la Sitarail pourra transporter chaque année cinq millions de tonnes dont deux millions de marchandises générales et trois millions de minerais, ainsi que 800.000 voyageurs » a rassuré le PDG de Bolloré Railways, Eric Melet.

Il faut préciser que la compagnie Sitarail est détenue à 67% par le français Bolloré. Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, signataires du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC), en possèdent chacun 15%. Les 3% des actions appartiennent au personnel.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.