Yamoussoukro : Des clients mécontents s’en prennent violemment à la CIE

Dans sa volonté d’alléger les souffrances des ivoiriens, le Chef de l’État, dans son discours du 1er mai dernier, a instruit la Compagnie Ivoirienne d’Électricité (CIE), d’appliquer la décision d’annulation de l’augmentation de l’électricité et de rembourser le trop-perçu. Deux mois après, les consommateurs de Yamoussoukro ne semblent pas satisfaits et ils l’ont fait savoir.

La journée du mardi 19 juillet 2016 restera certainement comme l’une des plus sombres de la CIE de la Capitale politique Ivoirienne. Des consommateurs, mécontents ont manifesté devant les locaux de la compagnie, allant jusqu’à destructions.

CIE - regionale.info
                                   CIE – regionale.info

Les agents présents n’ont eu la vie sauve que grâce à la police qui, présente sur les lieux, a réussi à exfiltrer tous les travailleurs avant l’incendie des locaux.

Leur grief se justifie par le fait que l’instance chargée de l’électricité en Côte d’Ivoire a inhabituellement distribué deux factures dans le mois de juillet.

« En ces moments de vaches maigres, il est difficile pour les débrouillards que nous sommes de payer deux factures à la fois et souhaitons que l’État revoie ses nombreuses taxes pour permettre aux populations de souffler », a déclaré un manifestant mécontent cité par l’AIP.

cie 3

Du coté de la CIE, l’on rassure que les dispositions sont prises pour apporter des solutions aux préoccupations des clients. « Le processus normal est en train de se mettre en place », a expliqué, Marius Doh , directeur régional de la CIE.

À propos de l’émission des deux factures, le ministre de l’Énergie explique que cela rentre dans la procédure normale de remboursement.

« Ces deux factures découlent de la volonté du gouvernement de régler le problème des trop-perçus. Quand le Président de la République a pris la décision d’annuler la hausse de 5 % de janvier 2016, il a fallu mettre en place une structure composée de différents ministères et appuyée par un cabinet international. Cette équipe a travaillé sur plusieurs semaines pour s’assurer que les décisions prises par le Président de la République étaient appliquées (…) ce cabinet international avait pour mission de faire les calculs pour le remboursement. Donc les deux groupes se sont assis. Et ils ont confronté leurs calculs, se sont assurés qu’il y a une convergence totale entre les montants des trop-perçus avant que la CIE ne puisse lancer la facturation basée sur la nouvelle grille tarifaire. C’est ce qui explique les deux factures dont on parle. Mais cette situation va se régulariser en septembre. En septembre nous allons rentrer dans le cycle normal de la remise des factures. Et à ce moment, nous n’allons pas avoir ce désagrément », a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *