fbpx

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro vole au secours du député-maire Jacques Ehouo

Le président de l’assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume, s’est rendu rendu hier dimanche 13 janvier, chez le député-maire du plateau Jacques Ehouo, en vue de lui apporter un soutien, face aux accusations de détournement de fonds portées à son encontre.

Accompagné de certains de ses collaborateurs, Soro Guillaume s’est rendu au domicile du maire élu du plateau, Jacques Ehouo, qui lui, était en compagnie de Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

Après les libations du peuple Atchan de la circonscription du Plateau, Oula Privat, porte-parole de la circonstance de Soro Guillaume a défini les raisons de la visite du président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

A l’entame de son propos, le député Oula Privat a indiqué que « Soro est venu apporter son soutien à son frère, à son collègue ». « Le président de l’Assemblée nationale a décidé de façon responsable de se mettre au-devant de ce combat noble », a-t-il poursuivi.

Soro Guillaume intervient dans l’affaire Jacques Ehouo / ©  DR

Le député de Duékoué (Ouest de la Côte d’Ivoire), a précisé par la suite que « Soro n’est pas celui qui livre ses collaborateurs mais plutôt qui les protège. Il jouera son rôle de protecteur ». L’illustre élu a ensuite révélé que « seule la chambre du parlement dont Ehouo Jacques est membre peut requérir à la suspension des poursuites ».

Le porte-parole de Soro a de plus expliqué à l’assemblée que « le procureur n’est qu’un simple agent d’exécution. Il n’est le juge de siège (…) Il n’est pas une référence en matière de droit. Il est un exécutant qui agit selon les ordres qu’il a reçus ».

Au terme de la visite, répondant aux interrogations des journalistes présents lors de l’événement, Soro Guillaume a déclaré ceci : « Je suis ici ce soir pour rendre une visite de fraternité et de solidarité à mon collègue le député Ehouo ». Poursuivant, le président de l’assemblée nationale a annoncé une réunion des députés afin d’avoir une position commune « pour éviter que cette affaire donne l’impression d’un harcèlement ».

Notons que le député Jaques Ehouo est poursuivi par le procureur de la république, Adou Richard, pour des supposés détournements de fonds à la mairie de la circonscription du plateau (Abidjan).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *